Parler vapotage avec vos ados

Saviez-vous que la réduction du stress serait la raison la plus courante pour laquelle les jeunes de 15 à 19 ans ont déclaré utiliser des produits de vapotage? D’autres raisons populaires citées sont le plaisir quils en retirent, la curiosité, le désir de s’intégrer et l’influence sociale.

 

Mais il existe des risques. Selon Santé Canada, le vapotage peut entraîner une dépendance à la nicotine et nuire au développement du cerveau. À l’adolescence, une quantité moindre de nicotine que chez les adultes peut suffire à rendre accro. La nicotine peut jouer sur la mémoire et la concentration et contribuer à des troubles de l’humeur. Le vapotage peut exposer à des produits chimiques et à des métaux dangereux, comme le formaldéhyde, lacroléine, le nickel, létain et laluminium, et peut causer des dommages aux poumons. Les effets à long terme du vapotage sur la santé sont inconnus.

 

Pour aider à prévenir le vapotage, une discussion ouverte avec une personne de confiance est un bon début. Les parents, les enseignant(e)s, les entraîneurs et entraîneuses et les autres adultes de confiance peuvent tous entamer avec les jeunes une conversation qui aura une véritable incidence sur leur vie. Se montrer compréhensif, ne pas porter de jugement et faire preuve dempathie à légard des raisons pour lesquelles les jeunes fument ou vapotent peut les aider à se sentir à laise. Aussi, vous devrez peut-être en discuter plus dune fois.

 

Même sil est préférable den parler avant que la personne ne commence à fumer ou à vapoter, il nest jamais trop tard. Une conversation ouverte et bienveillante peut grandement contribuer à l’aider à arrêter.

 

Source : Maganga Lumbu

À propos Le Cantonnier

Vérifiez également

Carrefour-jeunesse emploi de Frontenac

Près de 2 M$ pour les Carrefours jeunesse-emploi de Lotbinière-Frontenac

par Jean Boilard et l’aide de l’IA Les Carrefours jeunesse-emploi de Lotbinière-Frontenac bénéficient d’un investissement …