Stratford perd son garagiste

Serge Lucas lors de l’encan de fermeture de son garage (Par Sylvie Veilleux)

Le 19 novembre dernier, il y avait encan au garage de mécanique de M. Serge Lucas et de sa conjointe, Mme Annette Tréglos. Treize ans après leur arrivée à Stratford, ce couple a décidé de migrer vers le sud et de profiter davantage de la vie. Stratford leur manquera. Ils ont apprécié la confiance et l’honnêteté dont ont fait preuve leurs client(e)s et les en remercient. Serge aurait souhaité que les activités de mécanique soient encore disponibles malgré son départ. Ce ne sera pas le cas, car le nouvel acquéreur utilisera l’édifice pour son bénéfice personnel. Un service de proximité de moins à Stratford !

Nés en Normandie, Annette et Serge sont arrivés au Québec en 2002. C’est leur fils Julien qui leur a donné le goût de visiter le Canada. À 15 ans, cet adolescent était venu faire un stage étudiant en Ontario et il ne voulait plus repartir. Mécanicien diplômé, Serge a acquis de l’expérience en France chez Renault, puis dans son propre garage. Au Québec, il a travaillé chez Hyundai Sherbrooke avant de venir s’installer à Stratford. Pour sa part, Annette, diplômée en informatique de gestion, a travaillé en France en assurances dans le secteur immobilier. Ici, elle a occupé des emplois dans divers domaines, dont la restauration, jusqu’à ce qu’elle décide, en 2009, de se charger de la réception et de l’administration du garage avec son conjoint.

À leur arrivée au Québec, ils ont apprécié les sentiments de sécurité et de liberté qu’ils ont ressentis. « Lorsque nous avons quitté la France, il y avait une crise financière. La criminalité avait beaucoup augmenté. On se faisait voler de l’essence. Il fallait s’équiper de super systèmes d’alarme. Ici, c’était plus simple et paisible. Dans mon garage à Stratford, pas de pression, car j’étais le patron et l’employé. »

L’été et l’automne québécois étaient les saisons de prédilection d’Annette et de Serge. Là où ils s’installeront à l’automne 2023, l’été à longueur d’année les attend. Au Belize, ils ont l’intention de faire beaucoup de plongée sous-marine et de revenir à l’essentiel : une vie sans trop de technologie et de bureaucratie. « Tu vois ce que je veux dire », dirait Serge.

Bonne continuation Annette et Serge. Merci pour vos bons services !

Au sujet Sylvie Veilleux

Vérifiez aussi

Fonds de diversification économique de la MRC des Appalaches : les demandes doivent être déposées avant le 1er mars

La Société de développement économique de la région de Thetford (SDE) désire rappeler aux promoteurs …