Transports : l’ACCCA interroge le gouvernement sur ses objectifs



L’Alliance des Chambres de commerce de Chaudière-Appalaches (ACCCA) a récemment envoyé une lettre à Mme Geneviève Guilbault, ministre des Transports et de la Mobilité durable, exprimant ses préoccupations quant aux orientations en matière de transports annoncées par le gouvernement du Québec.

Récemment, le ministre Pierre Fitzgibbon a évoqué un objectif ambitieux de réduction de 50 % du nombre de véhicules au Québec d’ici 2050. Cette annonce a suscité des interrogations légitimes quant à la faisabilité de cet objectif, particulièrement dans les régions moins densément peuplées comme Chaudière-Appalaches. L’ACCCA partage l’engagement en faveur de solutions de mobilité durable, mais elle soulève également des questions importantes concernant la capacité des citoyens à accéder à des véhicules électriques, souvent plus dispendieux, ainsi que la viabilité du réseau électrique québécois pour soutenir une flotte automobile entièrement électrifiée.

De plus, l’ACCCA soulève la question de l’absence apparente de plans pour le déploiement de solutions de transport collectif en milieu rural. La lettre adressée à la ministre Guilbault interroge le gouvernement sur sa vision pour le développement de solutions de mobilité adaptées aux réalités géographiques et démographiques spécifiques de Chaudière-Appalaches. Les entreprises et les citoyens de la région s’inquiètent de l’impact potentiel de politiques de transport orientées principalement vers les zones urbaines, au détriment de la vitalité économique et culturelle des régions rurales.

L’ACCCA, en tant qu’organe représentant les intérêts des entreprises et des collectivités de Chaudière-Appalaches, considère qu’il est primordial d’engager un dialogue constructif avec le gouvernement pour garantir que les politiques de transport répondent aux besoins et aux réalités de l’ensemble de la province. Les entreprises de la région sont résolues à contribuer à la transition vers des modes de déplacement plus durables, mais elles souhaitent également que cette transition soit équitable et réfléchie. L’ACCCA demeure ouverte à collaborer avec le gouvernement pour développer des solutions de mobilité adaptées à la diversité des régions et des citoyen(ne)s du Québec.

Sources : Stephan Vachon et Frédéric Lajoie

À propos Le Cantonnier

Vérifiez également

Fermeture de Translab : le gouvernement invité à reconsidérer sa politique de réduction du nombre d’organismes d’aide à l’emploi

  Fermeture de Translab : Le gouvernement invité à reconsidérer sa politique de réduction du …