Une journée avec les dinosaures

Par une belle journée ensoleillée, mon père et moi
allons visiter les dinosaures.
— Ho ! Tu as vu comme ils sont beaux !
— Oui ! Je les vois, papa ! Le petit, c’est le bébé, et la
grande, c’est la maman.
— Oui, tu as raison, Julien.
— Ah ! Il fait chaud, dit papa.
— Bon, moi, je vais enlever une couche, je crois,
dit Julien.
— Moi aussi, répond papa.
— Ah ! On est mieux.
— Oui ! On est beaucoup mieux, affi rme papa.
— AH, AH ! UN TYRANNOSAURE ! crie Julien à tue-tête.
Papa hurle : « Attention, Julien ! Cours, on doit
s’enfuir ! »
— YOUPPI ! On a réussi, s’exclame Julien.

À ces cris, un homme s’approche de Julien et de son père.
— Bonjour, je suis un volcanologue et j’étudie aussi
les dinosaures. Je m’appelle Léandre.
— Bonjour, je m’appelle Julien et lui, c’est mon père,
Alexis. Qu’est-ce qu’un volcanologue ?
— Un volcanologue est quelqu’un qui étudie les
volcans.
Au même moment, un dinosaure s’approche
lentement.
— Comment s’appelle ce dinosaure, M. Léandre ?
demande Julien.
— Il se nomme Diplodocus.

Voyant le dinosaure s’approcher d’eux plus
rapidement, Julien et son père se mettent à courir.
M. Léandre leur crie : « NON ! Ne partez pas, pas
besoin d’avoir peur, ils ne sont pas méchants. » Peu
rassuré, Alexis répond : « Ah ! Oui, vous croyez ? »
M. Léandre s’approche du dinosaure et dit :
« Regardez, il ne me mange pas. Allez, approchez
les garçons. » Alexis et Julien s’approchent peu à
peu du dinosaure. M. Léandre les prévient de ne
pas faire de gestes brusques. Pour les taquiner, M.
Léandre dit : « Est-ce qu’il vous a mangés ? » Alexis et
Julien répondent en coeur : « Non ! » M. Léandre leur
propose ensuite de monter sur le dinosaure. Julien et
Alexis sont d’accord pour essayer. Julien et son père
trouvent cela exigeant.

L’avant-midi tire à sa fi n. M. Léandre demande aux
deux garçons comment ils ont trouvé leur expérience.
— Moi, j’ai adoré, répond Julien.
— Moi aussi, j’ai trouvé ça génial, renchérit papa.
— J’ai faim, dit Julien.
— Je connais un bon restaurant. Allez, venez, propose
M. Léandre.

Les trois hommes partent vers le restaurant pour
prendre un bon repas et bien terminer leur
avant-midi.

Au sujet Le Cantonnier

Le Cantonnier

Vérifiez aussi

On jardinera à l’école Sainte-Luce de Disraeli

Malgré la situation de la pandémie, le personnel de l’école Sainte-Luce ne se décourage pas …