Visite de crèches au Camp Beauséjour

Les crèches seront exposées jusqu’à la fin du mois de janvier 2023 (Gracieuseté)

Par Frère Jasmin, S.C.

Au Moyen Âge, l’Église avait interdit les « mystères » de la nativité dans les églises, car on y mêlait la mythologie. La veille de Noël 1223, François d’Assise demanda la permission d’organiser une célébration de Noël, inspirée de l’Évangile, avec de vrais personnages et de vrais animaux dans l’église de Greccio, en Italie. Par la suite, les Franciscains et Clarisses allaient perpétuer cette pratique de crèches vivantes partout où ils étaient présents. Les personnages vivants furent, petit à petit, remplacés par des mannequins grandeur nature.

Au XVIIe siècle, à Naples, dans le sud de l’Italie, à la suite de l’encouragement du concile de Trente, les Napolitains commencèrent à fabriquer des crèches pour leurs maisons. Ils développèrent la crèche napolitaine, de type baroque. Ils voulaient représenter Jésus qui naît parmi eux, dans la ville de Naples, à leur époque, aux XVIe et XVIIe siècles. Par la suite, la Provence, en France, et aussi les autres nations du monde, développèrent des crèches à l’image de leurs coins de pays, avec des étables, de la neige, des villages… Voilà ce qui donna les différents types de crèches que nous avons maintenant. Car encore aujourd’hui, à Noël, nous célébrons Jésus qui vient parmi nous.

Le Camp Beauséjour, situé au 288, route 161 à Saints-Martyrs-Canadiens, est heureux de vous offrir la visite de crèches du monde dans son petit oratoire. Exceptionnellement cette année, nous y avons exposé la grande crèche napolitaine avec ruisseau, fontaine… c’est à voir !

Cet événement est gratuit, et se déroulera jusqu’à la fin janvier, bienvenue à tous et à toutes !

Au sujet Le Cantonnier

Vérifiez aussi

Une autre tempête frappe la Municipalité

Par Jean Binette Le 9 janvier, le directeur de la voirie de Beaulac-Garthby, M. Marquis Poulin, …