Coleraine et Disraeli s’associent

Se peut-il que nous soyons en présence d’un effet collatéral bénéfique découlant d’une pandémie agonisante qui nous a imposé une révision de nos habitudes et de nos certitudes ? Toujours est-il que la Municipalité de Saint-Joseph-de-Coleraine et la Ville de Disraeli ont récemment convenu d’une entente de partage de services relative aux équipements des travaux publics. Cette forme de coopération, qui semblait impossible dans le passé, se concrétise à l’étonnement des contribuables qui ne peuvent que s’en réjouir.

Entente
L’entente prévoit le partage des équipements et de la main-d’œuvre. « Lorsqu’il y a un besoin et que nous n’avons pas la ressource nécessaire en nos mains, le directeur des travaux publics contacte l’autre directeur de la municipalité partenaire. Si la disponibilité le permet, la demande est accordée et l’équipement prêté », a expliqué le directeur des travaux publics à la Municipalité de Saint-Joseph-de-Coleraine, René Filteau.

Afin de maintenir une équité dans ce partage, un taux de location réduit a été mis en place, lequel varie selon la ressource prêtée. « Par exemple, si Coleraine a besoin de notre balai de rues et qu’il est disponible, il leur est prêté à un taux déterminé. De même, si Disraeli a besoin d’un camion 10 roues supplémentaire, nous pouvons utiliser un de leurs camions avec un autre taux. À la fin de l’année, nous faisons un décompte final », a souligné le directeur des travaux publics de la Ville de Disraeli, Sylvain Goulet.

Nous apercevons dans l’ordre habituel : de la Ville de Disraeli, le directeur général Matthieu Levasseur, le directeur des travaux publics Sylvain Goulet et le maire Jacques Lessard; de la Municipalité de Saint-Joseph-de-Coleraine, le maire Gaston Nadeau, le directeur des travaux publics René Filteau et le directeur général Martin Cadorette. Gracieuseté

Commentaires
« Par ce partenariat, nous pouvons nous entraider ! Cet échange de services permettra à nos deux municipalités de réduire les coûts lorsqu’il est possible de le faire », a déclaré le maire de la Municipalité de Saint-Joseph-de-Coleraine, Gaston Nadeau. Le maire de la Ville de Disraeli, Jacques Lessard, a quant à lui rappelé l’importance de travailler entre municipalités. « On parle souvent du dilemme entre effectuer des travaux en régie ou y aller par contrat. Mais il y a une troisième voie, celle des ententes de partage de services. Ce n’est qu’un début et nous avons tout à gagner à travailler de pair avec d’autres municipalités », a conclu ce dernier.

Cette troisième voie serait-elle celle qu’ont retenue les deux corporations municipales en ce qui concerne l’utilisation des ressources des deux Services d’incendie ?

Au sujet Jean-Denis Grimard

Jean-Denis Grimard

Vérifiez aussi

Dompte ton troll ! L’intimidation, c’est assez !

Les médias sociaux ont envahi nos vies et, avec eux, un glissement déplorable vers l’intimidation …