Des jeunes trayeurs pour pallier la pénurie de main-d’œuvre laitière

 

Saint-Georges, le 12 juin 2024 – Une trentaine de jeunes âgés de 12 à 16 ans ont participé à une formation en traite des vaches laitières, répondant ainsi à la pénurie de main-d’œuvre agricole dans la région des Appalaches.

Les fermes Gaérol de Saint-Évariste-de-Forsyth, Lorka de Sainte-Croix-de-Lotbinière et Val d’Irlande à Irlande ont accueilli ces jeunes en mars et mai derniers. Cette initiative, baptisée “Jeunes trayeurs”, est en place depuis 2018 et vise à former les jeunes aux bonnes pratiques de la traite tout en leur offrant un premier emploi. Le programme, soutenu par les syndicats de l’UPA de Beauce-Sartigan, de Lotbinière-Sud, de Lotbinière-Nord et des Appalaches, ainsi que par la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT) et AGRIcarrières, est entièrement gratuit.

Les sessions de formation, d’une durée de quatre heures, combinent théorie et pratique et mettent l’accent sur la qualité du lait, la sécurité et la prévention des accidents de travail. Face à la rareté de la main-d’œuvre, les producteurs laitiers de la région sont prêts à accueillir des employés, qu’ils soient expérimentés ou non, à temps plein, partiel ou occasionnel.

Fort de son succès, le concept “Jeunes à la ferme” envisage d’étendre son champ d’action à d’autres secteurs agricoles tels que l’acériculture, la production maraîchère et la mécanique agricole. Ces nouvelles formations seront ajoutées au catalogue du Collectif en formation agricole de la Chaudière-Appalaches dès cet automne.

Ainsi, l’initiative “Jeunes trayeurs” ne se contente pas seulement de former des jeunes, mais participe activement à la valorisation des métiers agricoles et à la constitution d’une relève indispensable pour l’avenir de la région.

Jean Boilard

À propos Jean Boilard

Spécialisé en affaires électroniques, Monsieur Boilard a une formation universitaire en administration, comptabilité et possède un MBA en gestion de l’innovation en PME avec une prédilection pour la planification stratégique.

Vérifiez également

Carrefour-jeunesse emploi de Frontenac

Près de 2 M$ pour les Carrefours jeunesse-emploi de Lotbinière-Frontenac

par Jean Boilard et l’aide de l’IA Les Carrefours jeunesse-emploi de Lotbinière-Frontenac bénéficient d’un investissement …