Saint-Jacques-le-Majeur : Internet haute vitesse arrive

Il semble vraisemblable, à la lumière des propos recueillis auprès du président de la Coop SJM (Coopérative Saint-Jacques-le-Majeur), Marc-André Grenier, que l’opération de branchement du réseau Internet haute vitesse sur le territoire de la municipalité soit complétée et qu’elle soit effective en juin prochain.

Le président précise que les travaux d’installation sont déjà terminés à la hauteur de 80 %. « On procède actuellement à la vérification au moyen de tests et, le raccordement avec les clients étant également commencé, on fera le lancement officiel en juin 2021 », indique-t-il.

Abonnement
Le président révèle que la Coop SJM est présentement en mode abonnement. Comptant déjà une centaine de clients, la coopérative invite tous ceux et toutes celles qui souhaiteraient y souscrire à contacter le bureau municipal au 418 449-1531. Cette invitation concerne également tous les résidents longeant la route 263 à partir de Disraeli.

Épilogue
Finalement, après de multiples annonces gouvernementales vaines, la décision de doter ce secteur rural jusqu’alors ignoré par les compagnies de service aura réussi, après quelque six années d’efforts et d’implication de bénévoles, avec le soutien constant du conseil municipal, à atteindre son objectif d’instauration d’un service Internet haute vitesse, précédant ainsi de quelque 18 mois la nouvelle échéance (novembre 2022) récemment annoncée par le gouvernement fédéral quant au raccordement de toutes les localités encore isolées sur le territoire.

Compensation
Devant l’octroi de généreuses subventions par le gouvernement fédéral envers certaines compagnies de service Internet, le président Marc-André Grenier a déjà entrepris des démarches afin que la Coop SJM reçoive une compensation financière. « Ça m’a choqué ; comme d’habitude, l’argent est allé pour les grosses compagnies qui ne faisaient rien pour nous autres avant. » Il semblerait toutefois que ceux qui ont pris de l’avance seraient éventuellement dédommagés. « C’est une question d’équité ; on va regarder ce qu’on peut faire ! »

Invité par Le Cantonnier à commenter cette nouvelle, le maire de la municipalité, Steven Laprise, dans son langage imagé, s’est exprimé ainsi : « Je suis fier de ça pour notre municipalité tout comme le curé Labelle le fut pour l’arrivée du chemin de fer du Nord ! »

Au sujet Jean-Denis Grimard

Jean-Denis Grimard

Vérifiez aussi

Ça avance à petits pas

Deux importants dossiers, à savoir la restauration de l’église Sainte-Luce et la nouvelle aire récréative …