Internet haute vitesse : plusieurs secteurs touchés par les retards

Dans le secteur de Saint-Julien, il est évident que les travaux ne sont pas terminés (Gracieuseté)

Malgré que le gouvernement Legault ait affirmé que tous les foyers auraient accès à internet haute vitesse au 30 septembre 2022, certains attendent toujours. Et la solution de rechange priorisée, soit le service par satellite Starlink du fournisseur SpaceX Canada, qui appartient à Elon Musk, ne fonctionne pas efficacement partout.

La solution Starlink doit relier quelque 10 000 résidences situées dans des zones qui ne pouvaient être desservies par un réseau filaire, mais aussi celles qui sont en attente de leur branchement. Mentionnons que le gouvernement défraie les coûts pour la trousse de Starlink, soit 750 $ plus taxes, et que les gens doivent assumer les coûts de livraison, qui sont d’environ 75 $, ainsi que les frais d’installation. En ce qui concerne l’abonnement mensuel, Québec fournit un montant de 40 $ par mois, mais ceux qui doivent utiliser ce service doivent encore débourser 100 $ par mois plus les taxes.

Des résidents attendent toujours d’avoir accès à internet haute vitesse, même si 100 % des foyers devaient être branchés pour le 30 septembre. Certaines municipalités pourraient même attendre jusqu’au printemps prochain. La fibre optique a pourtant bien été installée, et les fils pendent aux poteaux depuis déjà plusieurs mois. Le manque de main-d’œuvre ralentirait la procédure de branchement. En attendant la fin du déploiement, le gouvernement finance en partie le branchement temporaire au réseau par satellite Starlink pour ceux qui sont en attente de service.

Selon la carte interactive mise en place par le gouvernement, voici un bilan des travaux dans la région : à Saint-Joseph-de-Coleraine, 99,92 % des foyers sont actuellement desservis. À Disraeli, le taux de complétion est de 95,63 % pour la ville et la paroisse. À Saint-Fortunat, 87,57 %, à Saints-Martyrs-Canadiens 92,96 %, à Sainte-Praxède 81,19 %, à Stornoway 93,41 %, et à Weedon, 99,78 % des travaux de branchement sont complétés.

Toujours selon cette carte interactive, les travaux seraient cependant terminés dans les municipalités de Saint-Julien, Saint-Jacques-le-Majeur-de-Wolfestown, Beaulac-Garthby, Lambton, Stratford et Saint-Romain. Par contre, le service est toujours assuré pour l’instant par Starlink ou d’autres fournisseurs. En effet, dans les municipalités mentionnées, il n’y a aucun branchement au réseau filaire effectué présentement, sauf à Saint-Jacques-le-Majeur qui possède sa propre coopérative de télécommunications, de même qu’à Lambton et à Saint-Romain. À Saint-Julien, à Stratford et à Beaulac-Garthby, les travaux, malgré ce qui est indiqué sur la carte interactive, ne sont pas encore complétés. Et il faudra sans doute attendre quelques mois avant que tout ne soit réglé.

Nous avons contacté Sogetel afin d’obtenir davantage d’informations sur ce sujet. Par contre, au moment d’écrire ces lignes, nous n’avons toujours pas eu de retour à notre appel. Nous vous reviendrons donc sur ce sujet dans une prochaine parution.

Au sujet Guy Jacques

Vérifiez aussi

Une autre tempête frappe la Municipalité

Par Jean Binette Le 9 janvier, le directeur de la voirie de Beaulac-Garthby, M. Marquis Poulin, …