La perte auditive et ses impacts sur notre santé

Par Christophe Grenier

Au Canada, on estime qu’environ 35 % de la population de 20 à 79 ans présente une perte auditive. Malgré cela, seulement 4 % des Canadiens attestent avoir une perte auditive et ils attendent en moyenne sept ans avant de consulter un professionnel de la santé auditive.

Ce manque de préoccupation à l’égard de la santé auditive est une problématique importante, puisqu’une perte auditive non traitée a des impacts sur la qualité de vie d’une personne malentendante et sur celle de son entourage. D’ailleurs, on constate que la perte auditive associée au vieillissement coexiste fréquemment avec d’autres conditions (comorbidité), entre autres, la diminution de la cognition, le diabète et les maladies cardiovasculaires.

De la fatigue au diabète

Une perte auditive non traitée peut, entre autres, augmenter les risques de fatigue, d’anxiété, de dépression, de déclin cognitif et de démence. La fatigue, condition fréquente chez les personnes présentant une perte auditive, peut s’expliquer par la nécessité d’une plus grande concentration pour comprendre la parole. La diminution des capacités cognitives peut, quant à elle, résulter d’une diminution de la stimulation du cerveau occasionnée par la perte auditive.

La diminution de l’audition peut aussi pousser certaines personnes à s’isoler davantage pour éviter les interactions sociales. Cela fait en sorte que le corps sécrète davantage de cortisol et d’adrénaline. Ces hormones ont pour effet d’augmenter la fréquence cardiaque, la pression sanguine, la dilatation des pupilles et des bronches, en plus d’avoir un impact sur la digestion.

Le stress généré par la solitude peut également provoquer une augmentation de la glycémie, ce qui peut, à long terme, créer une résistance à l’insuline. Comme l’insuline a pour fonction de réduire le taux de sucre dans le sang, une résistance à celle-ci pourrait favoriser le développement du diabète de type II.

En conclusion, le dépistage et le traitement précoce d’une diminution de l’audition pourraient améliorer la qualité de vie des personnes vivant avec une perte auditive, et potentiellement limiter la prévalence de certaines conditions médicales. C’est pourquoi une consultation en santé auditive qui inclut une évaluation de votre audition est recommandée dès l’âge de 50 ans.

Si vous avez un doute sur la qualité de votre audition, prenez rendez-vous au sein d’une clinique pour une consultation en santé auditive sans frais* qui inclut une évaluation de votre audition.

*Offre permanente. 18 ans et plus.

Christophe Grenier est un audioprothésiste exerçant dans les cliniques Lobe de Disraeli et de Thetford Mines.

 

 

Au sujet Le Cantonnier

Vérifiez aussi

Des programmes qui s’offrent à vous

Les frais afférents à l’acquisition d’appareils auditifs ou d’aides de suppléances à l’audition peuvent constituer …