La propriété de Nutech s’élargit

La vente de l’entreprise Nutech n’a pas manqué de surprendre et d’inquiéter momentanément les gens de la région. Toutefois, la nature de la transaction contient les ingrédients d’une bonne recette, susceptible de rassurer les observateurs quant à l’avenir de ce fleuron industriel.

Contenu
Dès janvier 2021, le président Hugues Vaillancourt se lançait dans divers contacts et des pourparlers variés avec des organismes financiers d’une part, et avec des employés de l’usine d’autre part, afin d’atteindre certains objectifs, dont le principal consistait à assurer la continuité des activités de Nutech dans le parc industriel Yvon-Jolicoeur de Disraeli, qui l’héberge depuis 1982.

À la suite de ses démarches, le montage financier suivant a rendu la vente de l’entreprise possible selon ses vœux, à savoir l’achat par Desjardins Capital Entreprise et par la FTQ d’un bloc de 50 % des actions ; puis l’achat de 30 % d’actions par un groupe de cinq directeurs dans autant de départements de l’usine. Le lot restant de 20 % appartient à l’actuel président, qui s’était auparavant délesté des 80 % attribués comme mentionné. Le contrat de vente s’est conclu le 1er avril dernier.

Le président de Nutech, M. Hugues Vaillancourt. Gracieuseté

Les cinq directeurs impliqués dans l’entente sont Joëlle Goulet, Dary Lambert, Luc Moreau, Guy Lessard et Catherine Vinet.

Quant au président Hugues Vaillancourt, qui considérait qu’il était temps de brasser les cartes, il demeure dans les mêmes fonctions pour une durée de trois ans jusqu’en avril 2025. Le tout peut être renouvelable selon le désir des parties.

« L’important pour moi était le processus permettant d’intégrer des employés », explique Hugues Vaillancourt. « Ça respecte la mission et les mêmes valeurs dans l’entreprise. Ça me plaît et c’est ce que je voulais dans la continuité. Aider les employés à devenir partenaires assure une stabilité dans les opérations. » « Tout reste en place ; c’est le statu quo ! »

Nutech
Nutech est spécialisé dans l’usinage sur CNC, et travaille avec des métaux variés — acier, acier inoxydable, aluminium, fonte, plastiques et castings en moules permanents —, dans des domaines aussi diversifiés que les véhicules récréatifs, les équipements industriels et médicaux, les armes sportives et militaires et les véhicules lourds. L’entreprise compte parmi les plus importants ateliers d’usinage au Canada.

Le complexe Nutech s’étend sur une surface de 75 000 pieds carrés et emploie 130 travailleurs. Le chiffre d’affaires s’élève annuellement à 30 M$. Le président Hugues Vaillancourt observe une croissance soutenue dans le marché qui, éventuellement, obligera l’entreprise à agrandir ses installations.

Jean-Denis Grimard
Latest posts by Jean-Denis Grimard (see all)

Au sujet Jean-Denis Grimard

Vérifiez aussi

Guérir pour transformer, transformer pour guérir : déracinons la violence

La campagne annuelle des 12 jours d’action contre les violences faites aux femmes, qui se …