Le nouveau directeur général de Beaulac-Garthby, M. Claude Lebel

M. Claude Lebel (par Guy Jacques)

C’est le vendredi 14 octobre 2022, lors d’une assemblée extraordinaire, que le conseil municipal de la Municipalité de Beaulac-Garthby a procédé à la nomination de M. Claude Lebel à titre de nouveau directeur général. Tel que nous l’avions annoncé dans notre édition d’octobre, c’est avec un immense plaisir que nous vous le présentons.

Le Cantonnier a rencontré M. Lebel aux bureaux de la Municipalité de Beaulac-Garthby. Nous l’avons questionné en premier lieu sur ses expériences, qui sont nombreuses et très pertinentes. « Je suis originaire de Rivière-du-Loup, j’ai fait des études à l’Université d’Ottawa en communications. J’ai œuvré dans ce domaine pendant quelques années. De fil en aiguille, je me suis rapproché du monde municipal, et j’ai par la suite effectué une maîtrise en administration des affaires. J’ai été conseiller municipal à Stoneham-et-Tewkesbury de 2013 à 2017, puis maire de 2017 à 2021, avec de nombreux défis à relever au niveau des finances et des communications. J’ai également été préfet de la MRC de La Jacques-Cartier. Donc, c’est un domaine que je connais bien, ainsi que ses nombreux règlements. »

« Je désirais fortement poursuivre mon cheminement dans le milieu municipal. C’est à ce moment que le poste de directeur général a commencé à m’intéresser. De par mon expérience, c’était un objectif tout naturel. J’ai donc suivi cette voie, par contre, je ne voulais pas œuvrer dans une municipalité de grande envergure. Je voulais m’impliquer au sein d’une direction générale avec une équipe formidable, dévouée, d’une grande souplesse, des professionnels de très haut niveau, et c’est ce que j’ai retrouvé ici. Si l’équipe n’est pas plus forte que l’individu, ça ne fonctionnera pas », nous a-t-il mentionné. « Je suis venu visiter le coin avec mon épouse, et pour tout dire nous sommes tombés amoureux de la région. Nous y avons été aspirés et nous avons été inspirés par la même occasion. »

M. Lebel connaît très bien les rouages des organisations municipales, et il nous a déclaré ce qui suit : « Les petites municipalités sont soumises aux mêmes exigences que les plus grandes. L’organisation est aussi complexe. Il devrait y avoir un suivi qui diffère, un accompagnement, mais ce n’est pas le cas ».

Et quels sont les défis qui l’attendent ? « Je crois qu’il faut se recentrer autour d’une vision commune, et se rappeler que nous travaillons pour la Municipalité et l’ensemble des citoyens. D’une façon plus pratico-pratique, je compte bien harmoniser les communications au sein de l’appareil municipal. Il faut également être capable de créer des projets qui sauront assurer une pérennité des installations. On travaille pour solutionner le problème de l’eau potable. On y est presque. On veut aussi rattraper nos retards concernant notre offre de loisirs. On veut dynamiser la municipalité pour accueillir davantage de commerces, de jeunes familles. Je veux contribuer à accroître la collaboration entre Beaulac-Garthby et les municipalités environnantes. Il faut demeurer unis pour faire avancer les dossiers qui sont importants pour nous. »

Bien qu’il en soit encore à prendre connaissance des nombreux dossiers sur lesquels il devra se concentrer, tout porte à croire que l’arrivée de M. Lebel au poste de directeur général saura contribuer à stabiliser la situation et à accroître l’harmonie au sein de cette superbe municipalité.

Au sujet Guy Jacques

Vérifiez aussi

Une autre tempête frappe la Municipalité

Par Jean Binette Le 9 janvier, le directeur de la voirie de Beaulac-Garthby, M. Marquis Poulin, …