Sainte-Luce devra être patiente

Malgré les apparences, le dossier de restauration de l’église Sainte-Luce de Disraeli n’est pas mort, mais son apparente inertie nous fait comprendre qu’il s’échelonnera sur plusieurs années et impliquera plusieurs instances en cours de réalisation.

Le comité diocésain responsable de l’attribution des argents alloués par le Programme gouvernemental de conservation du patrimoine religieux vient d’accorder une somme de 210 000 $ au comité local et son président, Marc-André Roy, pour le financement des prochains travaux qui concerneront, tel qu’annoncé précédemment dans notre mensuel, la façade de l’église et son clocher. « Considérant la saison avancée, nous ferons en sorte de débuter les travaux en avril 2023 à la suite des consultations avec l’architecte et du résultat des appels d’offres », indique le président du comité, Marc-André Roy.

Par ailleurs, ce dernier déplore le silence de la ministre Nathalie Roy relativement à la demande de subvention qui lui fut adressée en début d’année. « Peut-être que les résultats des récentes élections nous favoriseront, car nous y reviendrons », assure le président.

Activité de financement

Le comité de restauration profitera de la commémoration des défunts, laquelle se déroulera lors de la messe dominicale du 6 novembre à 10 heures 30, pour inviter les familles présentes ainsi que la population à un dîner spaghetti qui sera servi au sous-sol de l’église. Cette rencontre s’avérera une source de financement dans le projet de réfection de l’église. Le prix unitaire à l’entrée sera de 18 $.

Jean-Denis Grimard
Latest posts by Jean-Denis Grimard (see all)

Au sujet Jean-Denis Grimard

Vérifiez aussi

Une autre tempête frappe la Municipalité

Par Jean Binette Le 9 janvier, le directeur de la voirie de Beaulac-Garthby, M. Marquis Poulin, …