Acquisition d’un AirTrack

Le programme de concentration en arts du cirque, volet acrobatique, vient d’acquérir un équipement majeur et très attendu des élèves. En effet, depuis trois ans, ces derniers manifestaient le désir que le programme se dote d’un AirTrack.

Cet équipement est une piste d’évolution gonflable de 40 pi de long, 12 pi de large et 1 pi d’épaisseur. Très sécuritaire, il permet de réaliser et d’enchaîner différentes figures acrobatiques de haut niveau comme celles que l’on peut voir chez les acrobates des cirques professionnels. Le niveau atteint par les élèves du programme est rendu à ce point élevé que, pour continuer le développement de ceux-ci, « cet équipement était devenu nécessaire », mentionnent les entraîneurs de la concentration.

Les élèves du programme de cirque avec André Garon, enseignant, et Jonathan Brochu, directeur. Photo par André Garon

Fabriqué seulement aux États-Unis par la compagnie AirTrack Factory, celui-ci a été fait sur mesure pour le programme de cirque de la Polyvalente de Disraeli. Deux élèves, accompagnés d’un de leur enseignant de cirque, avaient entrepris il y a deux ans des activités de financement pour en faire l’acquisition. Deux sollicitations s’étaient avérées positives, toutefois la pandémie de COVID-19 est venue mettre un frein aux démarches qu’ils avaient planifié de réaliser.

Conscient de ce que représentait cet équipement pour le développement des habiletés des élèves et leur motivation, le directeur de l’établissement, M. Jonathan Brochu, s’est tourné vers la Fondation Jeunesse Secondaire Disraeli pour en faire l’acquisition. Unanimement, le conseil d’administration a accepté de faire l’achat de cet équipement très rare chez les organisations circassiennes du Québec. Il va de soi que les acrobates et les entraîneurs du programme étaient très heureux de cette acquisition et qu’ils tenaient à remercier chaleureusement la direction et la fondation de l’école.

Un acrobate en action avec le AirTrack. Photo par André Garon

C’est donc un élément de plus qui vient contribuer au développement de l’excellence du programme disraelois. Celui-ci fait déjà rayonner depuis bon nombre d’années notre région sur la scène québécoise, et même internationale, compte tenu de ses quatre artistes professionnels qui ont fait leurs premiers pas dans le domaine circassien à Disraeli et qui s’illustrent à travers la planète entière.

Nul doute que cet équipement sera utilisé lors des prochains spectacles de la concentration cirque, qui sont d’ailleurs déjà très courus par la population de notre région.

Au sujet André Garon

Avatar

Vérifiez aussi

Ouverture du site de vélo de montagne

La Ville de Thetford Mines et l’Association de vélo de montagne des Appalaches (AVMA) ont …