André Duncan, un vent nouveau dans le paysage politique

M. André Duncan sera candidat pour le Parti québécois dans le comté de Mégantic lors des élections provinciales qui se tiendront le 3 octobre prochain. Bartender ou bar-chef, ce créateur de cocktails est présentement animé par de nouvelles ambitions. « Je suis travailleur autonome depuis quelques années, je possède ma petite entreprise, et la décision s’est formée pendant les deux années de pandémie, à la suite de l’analyse de la gestion actuelle de la province, et comme je suis papa, l’avenir de nos enfants m’importe énormément. »

Résident de Lac-Drolet à temps plein depuis près de deux ans, il ne désire pas faire de la politique de façon conventionnelle. Il veut agir différemment, d’un point de vue humain et émotif. Il y a bien réfléchi, mais au fond, son choix s’imposait par lui-même, comme il nous l’a mentionné lors de notre entrevue. « On a vécu beaucoup de contrecoups pendant la pandémie. J’ai décidé de poser une action concrète pour travailler de concert avec la communauté afin de trouver des solutions à tout ce que cela a fait surgir. J’ai toujours été au service des gens, et c’est une façon de poursuivre mon travail autrement, d’une façon optimale. »

M. André Duncan, candidat pour le Parti québécois dans Mégantic. Photo par Guy Jacques

Il est conscient qu’il sort de sa zone de confort, par contre il adore relever des défis. Sa vision des choses est très claire, et il désire que les changements qui doivent être apportés soient durables, et ce à tous les niveaux. « Je veux aussi que ça profite aux gens, autant en environnement, en éducation que dans le secteur communautaire. » Ce qui se passe ailleurs dans le monde dans ces domaines l’intéresse grandement. « On peut apprendre de nos erreurs et de celles des autres, mais aussi des succès qui font grandir et améliorent la société. » La situation en Finlande au niveau sociétal l’inspire énormément. Il projette d’aller voir comment les choses se déroulent dans ce pays, qui a été désigné comme le plus heureux du monde, afin de s’en inspirer. « Je cherche constamment des solutions, et à apporter du bagage pour que ma vision des choses et mon approche évoluent. Je suis un homme de conviction et de profondeur, je désire apporter des idées et non seulement une image, je veux rester moi-même dans cette aventure. »

Ce qui le distingue selon lui, c’est son intégrité, son intelligence et sa logique par rapport aux situations qui touchent notre région. « J’aime savoir de quoi je parle avant d’en parler, prendre connaissance des dossiers et rencontrer les gens pour me faire une idée qui reflète la réalité. Je connais les forces et les faiblesses de notre communauté, et je vise à aller au-devant des besoins exprimés par la population. » « Il serait primordial que le gouvernement travaille pour le peuple, et non pas le contraire », nous a-t-il affirmé lors de notre entretien.

Il est à noter que parmi les quinze localités desservies par Le Cantonnier, neuf se trouvent dans la circonscription de Mégantic. Les autres candidats connus pour l’instant sont François Jacques pour la Coalition Avenir Québec, Marilyn Ouellet pour Québec solidaire et Mathieu Chenard pour le Parti conservateur du Québec.

Au sujet Guy Jacques

Vérifiez aussi

Les jeunes de 3 à 17 ans pourront voter dans la MRC du Granit lors des élections provinciales !

En vue des élections provinciales du 3 octobre, le comité de participation citoyenne du Granit …